Grelinette

Quelques outils …

Grelinette

Conseils de culture

Recette contre le mildiou

Semoirs

Pulvérisateurs

Pyrodésherbeur

Bâches & filets

 

 

faut-il retourner la terre de son jardin ?

Bêcher, un mal pour la terre et le dos …
Parfois ce n’est pas la tête, mais le dos qui commande au jardinier l’arrêt du travail de bêchage. De toute façon c’est épuisant et contre-productif pour la fertilité du sol du potager. Soulever une pelletée de terre et la remettre tête-bêche dans le sillon demande un effort important. Retourner les horizons du sol va enfouir la matière riche de surface et ses micro-organismes les êtres vivants vont se retrouver dans une zone qui ne contient pas assez d’oxygène. Il va en découler la mort de la faune et des bactéries habitués à la surface du sol.  Ce substrat inerte nécessitera des apports d’engrais pour obtenir une production. Les plantes qui vont y pousser dans ce substrat risquent d’être malades. Cela obligera le cultivateur à employer des produits phytosanitaires qui ne sont pas sans risque sur les organismes des consommateurs.

C’est en 1963, que André Grelin à mis au point cet outil révolutionnaire. L’invention de Mr Grelin a été de doter une fourche-bêche de 2 manches pour gagner en force de travail et en ergonomie car cela permet de passer les manches derrière le corps. Cette force importante est mise à profit avec un nombre de dents qui peut être plus important. La largeur d’ameublissement varie selon le nombre de dents. Ce concepteur de génie pour le jardin a également doté son outil dès l’origine de dents courbés pour maximiser l’efficacité de l’outil avec une effet levier. Le brevet est enregistré en 1964 (2) sous le numéro FR1378114 en classification internationale dans la catégorie des besoins humains, agriculture, travail du sol, outils à main avec dents.
Un dépôt de marque a été tenté par la famille Grelin tardivement sur le nom « grelinette ». Mais il n’a pu être retenu car le nom de cet outil s’était déjà répandu. Il était couramment utilisé dans de nombreux ouvrages de jardinage.

Utilisations de la grelinette

– Pour travailler la terre et désherber
Le rôle du labour et du bêchage est de désherber et ameublir le terrain pour pouvoir ensuite y semer ou planter les cultures. Ce résultat est totalement satisfait par le passage de la fouche grelinette et du râteau. Il est inutile et même contre-productif de travailler la terre en renversant les horizons du sol. Le jardinier respecte donc ainsi sa terre.
– Pour faire un trou de plantation d’arbre
Il est difficile de creuser en profondeur la terre pour y planter un arbre. Avec la grelinette, on décompacte la terre noire sur un carré. On la met de côté à l’aide d’une pelle. On décompacte ensuite la terre jaune sur une deuxième hauteur de dents pour en faire un autre tas. L’outil peut encore servir casser le fond compact pour que les racines puissent s’y ancrer solidement.
– Pour déplacer un arbuste
L’outil possède un fort effet de levier grâce à ses deux manches. Par conséquent, il sera facile de déloger un arbuste que l’on souhaite déplacer d’endroit. Je vous conseille de donner un coup de bêche ou de louchet tout autour sur un cercle assez large pour couper les racines et ensuite de soulever le tout avec la grelinette.

Intérêt pour le sol
La grelinette est un outil de jardinage et maraîchage qui permet de préparer la terre en aérant le sol sans le retourner à la différence du labour. L’air qui pénètre dans la terre permet la vie et le développement de tous les petits organismes et des champignons ce qui créé la fertilité des sols et le développement de l’humus.
Intérêt pour le dos du jardinier
Au contraire du bêchage classique qui casse le dos des jardiniers, la grelinette est maniée grâce aux deux manches de façon symétrique en restant le dos droit. Au contraire du bêchage où l’utilisateur se baisse pour saisir le manche et soulever la pelletée. Le dos est courbe et son inclinaison est dans la zone de danger. Au contraire, la grelinette permet de garder le dos plat sans sortir de la zone de confort. Ce sont les mots d’un ami kinésithérapeute qui l’expliquait lors d’une démonstration de l’usage des grelinettes

Le jardinier maraîcher
Ce nom ‘grelinette’ devenu tellement emblématique du jardinage au naturel que plusieurs associations ou fermes y font référence dans leur dénomination. Je citerais bien sûr Jean-Martin Fortier dont le livre Le Jardinier Maraîcher est une référence pour le maraîchage sur petite surface. Le nom de sa ferme est : Les jardins de la Grelinette. Il est situé au Québec.